Vous le savez certainement, amis voyageurs, les frais bancaires en voyage à l’étranger peuvent être assez élevés. Pour ceux qui ne voyagent pas, sachez simplement qu’à chaque retrait de votre compte canadien à partir d’un guichet d’une banque étrangère, on vous changera des frais, le plus souvent de 5$.

On apprend donc assez rapidement à planifier ses retraits en voyage pour ne pas se ruiner en frais supplémentaires. Quand c’est pour 2 ou 3 mois, ça va. Mais quand on parle de partir pour deux ans, ça devient achalant. Surtout si le pays visité n’accepte pas les cartes de crédit.

Et oui, vous avez bien lu. Ça existe ! Et je ne vous parle pas d’un pays sous-développé. En Allemagne, il est pratiquement impossible de payer par carte de crédit. Traditionnellement, les allemands préfèrent payer comptant et les systèmes de paiement par carte de crédit comme on les connaît sont peu implantés. Admettons que, comme nous, vous venez de louer le plus merveilleux des appartements à Nuremberg. Vous devez maintenant le meubler. Vous vous rendez au Ikea le plus proche et mettez la main sur un matelas, un lit, un sofa et des articles pour la maison. La facture s’élève à 2000 euros… À la caisse, vous devez payez comptant. Choc. C’est la même chose au restaurant, à l’épicerie et à la station-service. Dans ma tête, la calculatrice des frais bancaires fait : ding ding ding !

Lors de notre premier voyage en Allemagne, nous avons ouvert un compte bancaire à la Deutsch Bank. Nous devions toutefois conserver nos comptes canadiens pour les divers prélèvements automatiques qui se poursuivront (ben oui, on ne peut pas tout annuler!). Nous étions à la recherche d’une solution pour éviter d’avoir à payer des frais mensuels, des frais de transfert, des frais de retrait, et tous les autres frais que nous imposent les méchantes institutions bancaires.

Le conseiller nous a informé que la Banque Scotia était membre du réseau de l’Alliance GAB mondiale et disposait d’un accord spécial avec plusieurs banques étrangères, dont la Deutsch Bank!  Pas de frais bancaires à payer pour des retraits effectués chez leurs partenaires, situés partout à travers le monde : Pérou, Inde, Mexique, Espagne, États-Unis, Australie, etc. Pour des mordus du voyage comme nous, l’offre est plutôt avantageuse. Nous devons simplement vérifier avant chaque départ quelles sont les banques partenaires et les repérer sur le terrain.

Nous pourrons ainsi nous accoutumer aux traditions bancaires allemandes sans se ruiner. Bingo ! À nous le tour du monde 🙂

Et vous, avez-vous des trucs à nous partager ?

4 commentaires sur «Comment éviter les frais bancaires en voyage»


  1. Sylvie dit :

    Bonjour,
    Est-ce que l’on peut payer par carte de débit ou seulement comptant?

    • Bonjour Sylvie ! Les cartes débit étrangères ne sont pas acceptées dans les commerces, sauf exception. Il faut toujours avoir de l’argent comptant sur soi, c’est plus prudent ! Berlin est un tantinet plus ouverte du côté des cartes de crédit, mais encore là… Mieux vaut ne pas prendre de chance ! 😉

  2. Pauline Courtois dit :

    Très intéressant à lire. Mon mari et moi sommes allés en Allemagne il y a 3 ans, nous avons adoré ce merveilleux pays. Nous avons visité Bonn, Cologne, Düsseldorf, Coblence, Schleiden, etc. et les pays limitrophes. Nous pensons à y retourner, mais cette fois-ci en Bavière.

    Nous habitons Boucherville. Pauline, Gérard,

    • jeka dit :

      Bonjour Pauline et Gérard ! Très certainement, la Bavière mérite le voyage : Munich, Nuremberg et Bamberg sont des villes superbes. Il y a aussi le célèbre château du Neuschwanstein plus au sud. Bref, nous vous le souhaitons. À bientôt !

Laisser un commentaire