Anecdote de voyage au Sri Lanka

On m’aurait dit qu’un jour je trouverais le courage de tremper mon gros orteil dans un bassin rempli de poissons mangeurs de peaux mortes, je ne l’aurais pas cru. J’ai un dédain incommensurable des pieds et de tout ce qui entre en contact avec ceux-ci. Les miens, les tiens, en photo, sur vidéo : ça me dégoûte. Me tremper les orteils dans un bassin ayant déjà accueilli d’autres pieds est déjà difficile, alors me les faire grignoter par des poissons qui ont déjà rongé les pieds d’autrui, très peu pour moi.

Peut-être est-ce l’odeur du gaz qui m’a monté à la tête ou encore cette sensation de courage qui m’envahi en voyage, mais j’ai finalement relevé le défi pendant un safari au Sri Lanka. Quand j’ai ébruité la nouvelle sur la page facebook, des lecteurs sceptiques m’ont demandé des preuves. Vous demandez, vous recevez !

Quoi faire au Sri Lanka

En Safari sur la rivière Madu Ganga

Safari sur la rivière Madu Ganga

Sri Lanka, décembre 2014. Nous partons au petit matin avec notre guide et chauffeur de tuk-tuk pour une journée d’exploration dans les environs d’Hikkaduwa. Après un court arrêt au mémorial du Tsunami, nous embarquons à bord d’un bateau pour voguer entre les mangroves de la rivière Madu Ganga. Quelques oiseaux par-ci, d’autres bateaux par là. Vraiment, pas de quoi s’énerver.  Au dire de notre sympathique capitaine, il vaut mieux y être à l’aube pour apercevoir les différentes espèces animales et les pêcheurs à l’oeuvre.

Sarafi Mandu Ganga

Sur la rivière Madu Ganga

Fish pedicure en pleine nature

Le bateau accoste à un quai où nous attendent des Sri-Lankais impatients de recevoir de nouveaux visiteurs. «Fish, look, fish!» Ben oui, toi. Une quantité phénoménale de poissons mangeurs de peaux mortes est réunie entre les quais. On nous invite à prendre place et à plonger nos orteils dans l’eau de la rivière où grouillent des milliers de bêtes plus voraces les unes que les autres. Mon cerveau résonne alors rapidement : se mettre les pieds dans l’eau d’une rivière, c’est déjà beaucoup mieux que de les immerger dans un bassin d’eau stagnante et malpropre. Les maladies ? Bah, euh… J’ai des vaccins. Ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’ils ont l’air affamés et immenses. Je gage que le plus gros pourrait avaler mon petit orteil…

Activités au Sri Lanka

Alfog qui n’a peur de rien

Un fish spa sur les quais

À peine ai-je entamé cette réflexion que Francis plonge le bas de son corps dans l’eau. Lui, rien ne l’arrête. Devant toutes ces bouches qui s’affairent à manger la peau morte de ses pieds (et de ses jambes), le cœur me lève. Je dois me résonner. Jamais je ne reviendrai sur la rivière Madu Ganga. Je tente le coup, mais dès qu’une première morsure se faire sentir, je relève les pieds brusquement et je botte violemment un pauvre poisson. Oups !

Me sentant coupable d’avoir fait faire un vol plané à ce pauvre doctor fish, je décide de lui redonner son lunch. J’immerge doucement mes pieds dans l’eau, tandis que Francis tente d’attirer les poissons les plus affamés de son côté. Je n’arrive toutefois pas à m’habituer. C’est comme si on me piquait les pieds avec des aiguilles, une sensation assez désagréable merci !

Je tiens un gros 5 minutes, non sans avoir crié et grimacé. Au terme de cette expérience, j’ai toujours de la peau morte sur les pieds, quelques marques rouges, mais j’ai réussi à surmonter mon dédain et ma peur. On dit que les voyages donnent du courage… On dirait bien que le Sri Lanka m’a donné des ailes !

Et vous, les voyages vous font-ils grandir ?

Fish pédicure au Sri Lanka

J’ai testé : la fish pédicure au Sri Lanka

3 commentaires sur «J’ai testé : la fish pédicure au Sri Lanka»


  1. pauline dit :

    moi c’est la taille des poissons qui me fait un peu peur sur les photos.

  2. Marlène dit :

    ouf moi j’ai vu ça en Grèce je n’ai pas encore testé ça fait drôle de voir ça

  3. Francine dit :

    Oh my God, Jess! Tu m’épates….j’aime mieux ton expérience du massage ayurvédique! Bravo les braves :)) LOL

Laisser un commentaire